ILF.MA

ILF1

(D06.14/terminé) Mandat d’études parallèles 2ème tour Marly s’enrichit d’un quartier majeur qui lui permet de définir une nouvelle urbanité, absente de son tissu bâti actuel. La composition urbaine suggère un équilibre entre régularité et diversité. La cohérence provient de la trame établie, qui conjugue une diversité de morphologies construites, chacune en rapport avec sa localisation. La contiguïté du bâti dessine des fronts de rues et des alignements. Les axes de distribution principaux suivent l’orientation des grandes composantes naturelles : l’arc du coteau boisé et la droite du cours d’eau, alors que l’irrigation interne du quartier leur est transversale. Le projet s’inspire du rythme établi par le bâti existant sur le site industriel à l’Ouest, basé sur une orientation prédominante N-S pour des constructions linéaires. Un grand parc, de plus d’un hectare, devient l’espace libre identitaire du nouveau quartier. Il s’inscrit dans le maillage paysager du site qu’il renforce en reliant les rives de la Gérine au coteau boisé et aux autres espaces d’intérêt public sur le plateau. La Gérine reste ainsi accessible et perceptible pour l’ensemble de la population de Marly. La composition de morphologies bâties assure une diversité spatiale à l’intérieur d’une trame urbaine régulière. Quatre familles morphologiques sont utilisées : la construction en bande, la tour, l’îlot et le plot. Elles sont déclinées selon des échelles différentes en fonction de leur contexte. En contact avec les composantes du grand paysage, le coteau et la Gérine, le bâti est plus imposant, à l’intérieur du quartier il devient plus intime et à l’Est du site il revêt un caractère villageois en respect de son voisinage existant. En collaboration avec VWA (Verzone Woods architectes).

ILF2

ILF8

ILF9